Premier maillon de la chaîne du sauvetage sur nos côtes, la SNSM a mis au point un dispositif permettant aux pratiquants d’activités nautiques d’alerter les secours et être localisé en temps réel.

La MAIF soutient la Société nationale de sauvetage en mer depuis 1987. Elle lui reverse chaque année 2 % du montant des cotisations de ses contrats de plaisance. Cette aide est en partie destinée à l’équipement des centres de formation et d’intervention et à la formation des nageurs sauveteurs, mais également au développement d’actions pédagogiques en direction des enseignants et des élèves.

Dans la continuité de ce partenariat de longue date, la MAIF accompagne et soutient la diffusion du dispositif mis au point récemment par la SNSM, permettant aux pratiquants d’activités nautiques d’alerter les secours et d’être localisés en temps réel.
 



Les pratiquants d’activités nautiques le savent : une chute à la mer est vite arrivée. Or, l’espérance de survie d’une personne tombée à la mer est estimée à quelques heures. La température corporelle de l’être humain ne peut être maintenue dans une eau dont la température est inférieure à 25°C. Il faut faire des efforts importants pour se maintenir à la surface alors que l’épuisement vient vite et que l’hypothermie commence lorsque la température du corps est inférieure à 35°C.

En réponse à ce constat et forte de son expérience, la SNSM a donc imaginé DIAL.

DIAL est un Dispositif individuel d’alerte et de localisation constitué d’une balise GPS étanche insérée dans un bracelet en silicone confortable et hautement résistant. La SNSM a fait appel à ido-data, start-up spécialisée dans le développement d’objets connectés, afin de concevoir la balise GPS qui équipe DIAL. Philippe Starck, créateur passionné par la mer et l’univers nautique, a conçu le design de DIAL, un bracelet visible, souple et d’une haute résistance dont l’ergonomie confortable s’adapte à chaque poignet. 
 

Accéder à la vente découverte