Découvrez CERTIMOOV, la nouvelle méthode scientifique pour tester le niveau de protection des casques.

Jusqu’à présent, les tests d’homologation des casques prenaient en compte les conséquences de chocs verticaux et orthogonaux. Or, dans de nombreux cas, les accidents de moto entraînent des chocs obliques et de violentes mises en rotation de la tête.
 
Dans une démarche engageante avec pour un objectif commun de renforcer la protection des usagers de 2 et 3 roues, la Fondation MAIF vous présente CERTIMOOV, une nouvelle méthode innovante de tests de casques créée en collaboration avec la Mutuelle des Motards et l’Université de Strasbourg.
 

CERTIMOOV, une méthode qui complète et renforce les normes actuelles

 
Les normes actuelles testent les casques moto et vélo en situation de choc rectiligne, perpendiculaire à la surface impactée. Le critère d’acceptation pour la norme européenne est basé sur l’accélération enregistrée avec une fausse tête rigide qui représente peu les limites de tolérance aux chocs du cerveau. Même si tous les casques respectent tous la norme, le nouveau protocole de test CERTIMOOV permet d’aller plus loin en intégrant, entre d’autres éléments, l’analyse des impacts des chocs obliques. Ce type de choc reflète les conditions d’impact réelles et CERTIMOOV permet d’établir, via des modèles numériques, une estimation plus précise du risque de lésion du cerveau.
 
En tout, 6 types de chocs sont testés : 
  • 3 chocs perpendiculaires
  • 3 chocs obliques
 
Chacun est répété 3 fois, nécessitant 6 casques au total. Chaque choc produit 6 courbes, représentatives des accélérations linéaires et rotatoires. Ces courbes sont introduites dans la modélisation mécanique du cerveau qui permet ainsi aux biomécaniciens d’estimer le niveau de risques de blessures pour chaque choc.
 
 
 
Pour cette étude 66 modèles de casque ont été testés : 22 pour les motos, 32 pour les casques vélos adultes et 12 pour les casques enfants. Un système de notation présentant le meilleur niveau de protection a ainsi été établi, allant de 0 à 5. Pour obtenir 5 étoiles, la note maximale, le casque ne doit pas dépasser 20 % sur la courbe des risques.
 

L’association entre le laboratoire ICUBE et la Fondation MAIF

Marc Rigolot, directeur général de la Fondation MAIF, précise « nous soutenons les recherches du laboratoire iCube depuis près de 20 ans. Ses résultats scientifiques, reconnus mondialement, sont basés sur la reconstitution d’accidents et le développement de modèles numériques simulant la biomécanique de la tête. Et il est aujourd’hui possible de mieux la protéger. Les constructeurs de casques peuvent encore améliorer leurs produits, pour le bien des usagers. Grâce à la mise en ligne du site CERTIMOOV, l’information est désormais accessible au grand public qui pourra faire des choix de sécurité plus éclairés ».
 
Les travaux sur le niveau de protection des casques menés par Rémy WILLINGER et son équipe du laboratoire ICube ont également remporté le prix innovation 2019 de la Sécurité Routière.