Dons alimentaires entre particuliers

Dons alimentaires entre particuliers

Luttez contre le gaspillage alimentaire et créez du lien social
Dons alimentaires entre particuliers

Description

Née de l'initiative d'un groupe d'amis, l'association HopHopFood favorise la solidarité alimentaire de proximité et la lutte contre le gaspillage en seulement quelques clics.

Grâce son application gratuite et géolocalisée, HopHopFood a créé un espace d'échange basé sur le don alimentaire entre particuliers, qui compte déjà près de 1000 utilisateurs.

 

L'appli partage antigaspillage :  partagez, recherchez, géolocalisez, chattez et échangez


> Le principe : vous avez de la nourriture chez vous et vous voulez vous en débarrasser ? Au lieu de jeter vos yaourts que vous n'aurez pas le temps de consommer parce que vous partez en vacances, vous prenez votre smartphone et indiquez que cet aliment est à disposition.


> Son utilisation : cela ne prend pas plus de temps que lorsque l'on ouvre la porte de son frigo, que l'on prend l'aliment et que l'on soulève le couvercle de la poubelle.
 

 

Pour rejoindre la communauté de HopFooders, c'est très simple : téléchargez l'application (ou consultez notre site web), créez votre compte et proposez des produits alimentaires, ou consultez ceux mis en ligne par les utlisateurs à proximité ! 

 

En adoptant cette démarche responsable et circulaire, vous contribuerez également à recréer du lien social.

 

Océane M. 34 ans

Avec l’application HopHopFood, je collecte des aliments pour des paniers de provisions à destination de mineurs isolés logés chez des hébergeurs solidaires. Il devient ainsi facile et accessible d’éviter le gâchis et de mener à la fois une action de solidarité. Il y a “la faim dans le monde” mais ce fléau est souvent plus proche de nous qu’on ne le pense… Sur le même palier, dans le même immeuble, dans notre rue ou notre quartier.

Chloé P. 22 ans

Grâce à Hophopfood et à ses utilisateurs, j’ai pu récupérer des pâtes, du beurre, des légumes en conserve pour les mineurs isolés que je soutiens. Ils étaient ravis, ça leur évite de se déplacer sur des lieux de maraude alors qu’ils ont ponctuellement un lieu où vivre.