Découvrez les résultats de la recherche menée par une équipe de l’université Paris Descartes : Les objets connectés peuvent-ils vraiment améliorer notre sommeil ?

Selon l’Institut National du Sommeil et de Vigilance, plus de 30 % d’entre nous se plaignent de mal dormir ou souffrent de pathologies liées au sommeil. Compter les moutons ne nous réussit plus. Les objets connectés, plus high-tech, prétendent s’y substituer et représentent un marché en plein essor. Mais quelle est leur efficacité réelle sur le sommeil ? 

Il est vrai qu’ils sont utiles pour capter la durée de sommeil et en comprendre les cycles. En revanche, ils s’avèrent peu fiables lorsqu’il s’agit de nous aider à bien dormir avec des résultats peu précis pour certains objets et des résultats peu compréhensibles pour d’autres. Sans parler de problèmes d’orthosomnie que peuvent engendrer ces dispositifs dans la quête du sommeil parfait.

La recherche a également révélé que ces dispositifs apportent très peu de conseils aux utilisateurs. 

En savoir plus sur les résultats de cette recherche

C’est pourquoi l’équipe de recherche mixte de Paris-Descartes et Ergo-Centre a créé un nouveau guide en collaboration avec la Fondation MAIF intitulé « Mieux comprendre le sommeil pour mieux le gérer ».

Pour vous éclairer sur le sujet, une conférence avec le professeur Philippe Cabon, pilote de cette recherche, est également prévue le 09 juillet au Maif Social Club Paris, 37 rue de Turenne - Paris 3è. Pour participer à la  conférence-débat « Bien-être, sommeil et nouvelles technologies », inscrivez-vous dès maintenant !


Bonne lecture et faites de beaux rêves !